Société

Ambiance électrique

Des bus saccagés dans la banlieue de Dakar, le local de la Société nationale d’électricité (Sénélec) assiégé à Touba, des manifestations un peu partout dans le pays – à Thiès notamment… Les Sénégalais n’en peuvent plus des délestages intempestifs qui empoisonnent leur quotidien. « Depuis une semaine, on a l’impression d’être revenus des années en arrière ! » lâchait Daouda, un habitant de Dakar, le 1er octobre.

Dans son quartier, Liberté 2, l’électricité est devenue un bien très rare. « Les coupures commencent vers 9-10 heures du matin, jusqu’à 19 ou 20 heures. Puis il y a de nouveau une coupure jusqu’à 4 heures du matin. En tout, on n’a pas plus de six heures d’électricité par jour. C’est intenable ! » « La nourriture pourrit dans les frigos. On ne peut pas faire de provisions. Et le soir, on n’a même pas de lumière », se plaint Moustapha, un habitant du quartier Sacré-Cœur.

L’opposition, qui s’est emparée de la question, crie au scandale. Même le Fonds monétaire international a réagi, le 30 septembre, en appelant le gouvernement à trouver « sans attendre » une solution.

Les Sénégalais pensaient pourtant en avoir fini avec ces coupures. Après la crise des mois de juin et juillet, la situation s’était améliorée. Le 17 août, le Collectif des imams et résidents de Guédiawaye, une banlieue de Dakar, avait suspendu son appel à ne plus payer les factures. « On avait noté un mieux », indique Youssoupha Sarr, le porte-parole du collectif. Mais une panne de deux unités de production a, selon la direction de la Sénélec, mis à mal cet « équilibre précaire ».

Le 30 septembre, le collectif a de nouveau appelé les Sénégalais à ne pas régler leurs factures. « Cette question ne peut être résolue par des manifestations, conclut Sarr. La solution, c’est que les Sénégalais gardent leur argent tant que la Sénélec ne donne pas correctement l’électricité ! »

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte