Dossier

Cet article est issu du dossier «Automobile : nouveau moteur pour l'Afrique»

Voir tout le sommaire
Archives

Interdiction de territoire pour les vielles autos

| Par Jeune Afrique

Certains pays africains ont commencé à réglementer l’importation des voitures d’occasion jugées trop polluantes et dangereuses. Le gouvernement sénégalais s’est rendu impopulaire en interdisant les voitures de plus de 5 ans. Au Gabon, un décret défend, depuis juillet 2005, d’importer des véhicules d’occasion de plus de 4 ans. Au Nigeria, les voitures doivent afficher moins de 10 ans d’âge. Mais ces lois alimentent un trafic de fausses cartes grises.

Souvent contrôlé par des douaniers ou anciens douaniers reconvertis en transitaires, comme en attestent de récentes arrestations au port de Dakar, ce trafic donne une cure de jouvence aux voitures ayant atteint la limite d’âge.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte