Politique

Présidentielle : les inquiétudes de Léhady Soglo

| Par Jeune Afrique
Léhady Soglo a été reçu à l'Élysée et au ministère français de l'intérieur.

Léhady Soglo a été reçu à l'Élysée et au ministère français de l'intérieur. © Vincent Fournier/J.A.

L’opposition béninoise dénonce des irrégularités sur la liste électorale qui doit servir lors de l’élection présidentielle d’avril 2011. Le leader du parti Renaissance du Bénin, Léhady Soglo, en a parlé à Paris.

De retour d’un voyage en Chine, Léhady Soglo a profité de son étape parisienne pour rencontrer successivement, les 14 et 15 octobre, André Parant, le chef de la cellule africaine de l’Élysée, et Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur. Il leur a notamment exprimé ses inquiétudes concernant la Liste électorale permanente informatisée (Lepi), en cours d’élaboration avant le scrutin présidentiel d’avril 2011. L’opposition béninoise dénonce en effet de graves irrégularités orchestrées par le pouvoir. Jusqu’à présent, ce message n’a guère été entendu par les partenaires internationaux, qui financent intégralement ladite Lepi.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte