Archives

Nouveau pilote pour Ethiopian Airlines

L'actuel numéro deux est promu PDG.

L'actuel numéro deux est promu PDG. © Ethiopian Airlines

Tewolde Gebre Mariam va remplacer Girma Wake, qui prend sa retraite, à la tête de la compagnie nationale. Il prendra ses fonctions le 1er janvier.

Mission accomplie pour Girma Wake, 65 ans, qui part à la retraite après trente-sept années passées au sein d’Ethiopian Airlines, dont six en tant que PDG. Sous sa direction, l’entreprise a réalisé ses plus belles performances, avec notamment un profit net record d’environ 80 millions d’euros (+ 165 % sur un an) en 2008-2009. Selon Seyoum Mesfin, le président du conseil d’administration, c’est grâce à lui que l’ambitieux plan Vision 2010 a été mis en œuvre avec « succès », permettant au transporteur national éthiopien de se classer au 16e rang des compagnies les plus rentables au monde.

Son successeur, Tewolde Gebre Mariam, est également un homme de la maison – il est rentré chez Ethiopian Airlines comme un simple agent de l’aéroport d’Addis-Abeba en 1985. Actuellement directeur opérationnel de la compagnie, il en prendra les rênes le 1er janvier 2011. De lui, le PDG sortant affirme qu’il s’agit « d’un homme qui connaît bien la compagnie et ses collaborateurs, qui y a occupé des postes clés au cours des vingt-cinq dernières années, et qui appartient à une génération plus jeune, capable de diriger Ethiopian Airlines sur une longue période ». Principal artisan des grandes opérations de partenariat depuis cinq ans, Tewolde Gebre Mariam a successivement été responsable de représentations de la compa­gnie, en Inde, en Arabie Saoudite et aux États-Unis. Il a ensuite dirigé le service marketing et ventes. Mais cette expérience suffira-t-elle à l’actuel numéro deux pour mener à bien sa nouvelle mission et piloter Vision 2025, le nouveau plan stratégique ?

Pour marquer sa nomination, ­Tewolde Gebre Mariam a signé le 15 octobre avec l’Agence française de développement (AFD) un accord de financement de 30 millions d’euros destiné à moderniser le centre de formation de la compagnie. Économiste de formation (il est titulaire d’un MBA de l’Open University, au Royaume-Uni), il devra s’appuyer sur les acquis de la compagnie et tâcher de les capitaliser. Exemple : l’adhésion définitive, le 9 octobre, à Star Alliance, le plus grand réseau commercial du transport aérien, dont l’allemand Luft­hansa est la tête de pont. Il devra aussi s’at­teler au développement d’Ethiopian Airlines sur le continent. Après avoir soutenu en Afrique de l’Ouest le ­lancement d’Asky Airlines, qu’elle détient à 25 %, la compagnie prévoit sé­rieusement, avec South African Airways et ­Egyptair, deux autres mastodontes du ciel africain, de donner naissance à un nouveau transporteur en Afrique centrale.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte