Droits de l’homme

Homophobes et fiers de l’être

| Par

Comment débarrasser le Cameroun du fléau de l’homophobie ? Dans un rapport publié le 4 novembre, l’ONG Human Rights Watch (HRW) fait quelques suggestions. Aux autorités, elle demande de dépénaliser les pratiques homosexuelles ; et aux juges, de « s’abstenir d’incarcérer des adultes ou des enfants ». HRW recommande également de condamner publiquement les actes de violence suscités par l’orientation sexuelle, ainsi que les discours homophobes venant de personnalités publiques. Le rapport fait en outre une recension des atteintes aux droits humains dont sont victimes les lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels. S’appuyant sur des témoignages recueillis, en septembre et en octobre 2009, dans les villes de Buéa, Ebolowa, Douala et Yaoundé, les enquêteurs décrivent le sentiment homophobe et ses manifestations dans la société camerounaise.

Ils évoquent par exemple une descente de police dans une boîte de nuit de Yaoundé, le 21 mai 2005, à l’issue de laquelle trente-deux homosexuels présumés furent arrêtés sur la base de l’article 347 bis du code pénal. Celui-ci punit d’une peine d’emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende de 20 000 à 200 000 F CFA (30 à 300 euros) « toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe ». La presse avait alors entrepris de dénoncer une prétendue « homocratie » et publié des listes de « pédés de la République ».

La puissante Église catholique locale n’est pas en reste. Mgr Victor Tonyè Backot, l’archevêque de Yaoundé, assimile l’homosexualité à une « perversion », et, en juillet 2009, le cardinal Christian Tumi n’a pas hésité à organiser une marche de protestation qui a rassemblé six mille personnes dans les rues de Douala.

Selon le rapport de HRW, les homosexuels sont fréquemment victimes de violences de la part de policiers et de gardiens de prison. Faut-il croire que la crise sociale qui frappe le Cameroun puisse être à l’origine de ce déchaînement ? « Pour l’opinion, pédophilie et homosexualité constituent une seule et même réalité », explique le sociologue Charles Gueboguo, auteur de La Question homosexuelle en Afrique. Le cas du Cameroun (L’Harmattan, 2006). 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte