Archives

« Doing business 2011 » : des résultats historiques

Par
Mis à jour le 11 novembre 2010 à 12:18

Les avancées significatives enregistrées l’an passé par les pays africains pour améliorer leur environnement des affaires se confirment dans le rapport « Doing Business 2011 », publié le 4 novembre par la Banque mondiale. « Les nouvelles sont très bonnes pour l’Afrique subsaharienne. L’an passé, 27 économies du continent ont mis en œuvre 49 réformes. C’est très important. On relève aussi que les gouvernements engagent des réformes de plus en plus complexes, qui demandent davantage de concertation, comme des mesures pour améliorer la gouvernance, le droit des sociétés ou sur les faillites », détaille Jean-Michel Lobet, coauteur du rapport. L’amélioration du commerce transfrontalier est par ailleurs une autre tendance de fond qui se dessine.

Sur 183 pays, Maurice conserve son titre de premier pays africain (20e rang), suivi de l’Afrique du Sud (34e), du Botswana (52e) et du Rwanda (58e). Mais tout n’est pas idyllique. Parmi les dix pays qui ferment la marche, neuf sont africains (Tchad, Centrafrique, Burundi, Érythrée, Guinée…). Au Maghreb, le statu quo domine. La Tunisie progresse de trois places (55e), mais le Maroc (114e) et l’Algérie (136e) font du surplace. Enfin, sur les 30 économies dans le monde qui ont le plus réformé entre 2009 et 2010, un tiers sont au sud du Sahara (Burkina Faso, Ghana, Mali, Mozambique, Nigeria, Sierra Leone…), avec le Rwanda (2e), le Cap-Vert (5e) et la Zambie (7e) dans le palmarès des dix pays les plus réformateurs de la planète.