Dossier

Cet article est issu du dossier «Il était une fois le Burkina...»

Voir tout le sommaire
Politique

Coopération : un regard vers l’Orient

| Par

Le Burkina Faso conserve des relations privilégiées avec l’Union européenne – principalement la France, les Pays-Bas et l’Allemagne – et avec l’Amérique du Nord. Cependant, depuis quelques mois, le pays se tourne aussi vers l’Orient. En février, il s’est rapproché de la Turquie à l’occasion d’une première Commission mixte économique (CME) organisée à Ankara.

En mai, la tenue à Ouagadougou de la deuxième session de la CME Burkina Faso-Égypte (la première avait eu lieu en 2004) a marqué « un nouveau départ » entre les deux pays. Enfin, le 13 septembre, lors de la première session de leur CME, Ouagadougou et Téhéran ont scellé une nouvelle entente. Si le Burkina Faso et l’Iran entretiennent des relations d’amitié depuis plus de vingt ans, ce sommet a donné « un nouvel élan » à leur partenariat. Au cœur de leur coopération : l’agriculture, l’énergie, la santé. Le 28 octobre, les chambres de commerce des deux pays ont profité de la visite au Burkina Faso d’une délégation iranienne menée par le ministre des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, pour signer plusieurs accords.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte