Société

La diplomatie dans tous ses états

Les soixante-trois ambassadeurs de la RDC (et leurs conseillers) se sont retrouvés à l’occasion de la conférence diplomatique, onzième du genre, qui s’est tenue à Kinshasa du 29 novembre au 4 décembre.

Par
Mis à jour le 16 décembre 2010 à 15:55

Ladite conférence n’avait pas eu lieu depuis huit ans. Pour la première fois, elle a été introduite par le chef de l’État en personne. Principaux points à l’ordre du jour : la normalisation de la diplomatie et le regroupement des différents budgets du ministère des Affaires étrangères. L’opération va se traduire par la fermeture de certaines représentations, la réduction des effectifs (534 radiations ou départs à la retraite non remplacés) et le recentrage stratégique sur les partenaires les plus importants : Belgique, France et États-Unis, pour les traditionnels ; Chine, Inde, Brésil et Corée du Sud, pour les nouveaux. En Afrique, hormis les neuf voisins, la priorité sera donnée à l’Afrique du Sud, au Zimbabwe, à la Namibie, à l’Égypte et à la Libye. À noter que, en raison de dettes impayées, les diplomates en poste à Prague, en République tchèque, ont été expulsés des locaux de leur ambassade.