Politique

Procès Bemba : les raisons d’une absence

Pourquoi François Muamba et Fidèle Babala n’ont-ils pas assisté à l’ouverture du procès de Jean-Pierre Bemba devant la Cour pénale internationale (CPI), le 22 novembre ?

Par
Mis à jour le 16 décembre 2010 à 16:04

Les absences du numéro deux du Mouvement de libération du Congo (MLC) et de l’homme de confiance de Bemba ont alimenté des rumeurs de rivalités au sein du parti – voire de lâchage. D’autant que le premier s’était, en janvier 2009, rendu à La Haye pour l’audience de confirmation des charges. Dans l’entourage des deux hommes, on invoque un agenda politique chargé à Kinshasa, notamment la constitution de la Commission électorale nationale ­indépendante (l’opposition a désigné trois candidats qui ne semblent pas du goût de la majorité). Et l’on précise que le contact est loin d’être rompu, plusieurs communications téléphoniques avec Bemba ayant eu lieu depuis le début du procès.