Archives

Celestair change de stratégie

À l’instar d’Air Mali, son confrère du groupe Celestair, Air Burkina envisage d’arrêter ses liaisons avec la France.

Mis à jour le 17 décembre 2010 à 14:02

Détenue à 51 % par le fonds Aga Khan, la compagnie burkinabè pourrait conclure avec le français Aigle Azur un contrat de représentation commerciale réciproque. Autrement dit, Air Burkina pourrait commercialiser les vols d’Aigle Azur entre Ouagadougou et Paris. Et la compagnie française vendre les destinations africaines du réseau du transporteur burkinabè. Un tel accord permettrait au groupe Celestair (Air Burkina, Air Mali et Air Uganda) de faire de substantielles économies et de se consacrer en priorité à son développement régional.