Société

Chafik Chraïbi

| Par
Le docteur Chafik Chraïbi, partisan de la légalisation de l'avortement.

Le docteur Chafik Chraïbi, partisan de la légalisation de l'avortement. © Hassan Ouazzani pour J.A.

Fondateur de l’Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin (Amlac).

Né en 1956, Chafik Chraïbi a fait ses études de médecine à la faculté de Rabat. Professeur et chef de service de gynécologie obstétrique au CHU des Orangers depuis 1984, il est aussi président fondateur de la Société marocaine des maladies du sein et vice-président de la Société royale marocaine de gynécologie obstétrique.

Il est confronté à la question de l’avortement dès ses premières années d’exercice. « Mais en tant que médecin, j’étais tenu au secret professionnel et je ne pouvais pas faire grand-chose », explique-t-il. Dans les années 1980, jeune interne au CHU de Rabat, il voit arriver des jeunes filles après des tentatives de suicide et mesure l’étendue du drame. En 2008, il crée l’Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin (Amlac) pour dénoncer cette injustice. Il se bat aujourd’hui pour la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse, sous certaines conditions.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte