Archives
Investir au Maroc pour investir en Afrique

Cet article est issu du dossier

Investir au Maroc pour investir en Afrique

Voir tout le sommaire
Archives

Sol Kerzner, sous le charme d’El-Jadida

Mis à jour le 21 décembre 2010 à 10:35

À 74 ans, le sud-Africain, Sol Kerzner, préside les destinées d’un empire hôtelier à travers Kerzner International Holdings. C’est à El-Jadida qu’il a construit son 35e complexe de luxe.

Légende vivante de l’industrie hôtelière, Sol Kerzner est né en 1935 au sein d’une famille immigrée russe dans la banlieue de Johannesburg. Expert-comptable dans un cabinet, il commence dès 1960 à investir dans des hôtels de la côte est du pays, dont il dope la rentabilité.

En 1977, Sol Kerzner crée la célèbre Sun City : à deux heures de Johannesburg, en pleine zone aride de l’ex-Bophuthatswana (province du Nord-Ouest), il fait planter 1 million d’arbres et installe hôtels et salles de spectacle. Le complexe séduit les citadins aisés et fait la richesse de son créateur, qui commence alors à bâtir un groupe international, ouvrant successivement des complexes aux États-Unis, dans les Caraïbes et à Dubaï.

Invité en 2005 par le Maroc pour étudier les opportunités d’investissement touristique, il jette son dévolu sur la région d’El-Jadida, en raison de sa proximité avec Casablanca. Accompagné par le ministère du Tourisme et par des investisseurs marocains, le Sud-Africain concocte alors le projet Mazagan Beach Resort, incluant un hôtel de luxe et un golf. Bâti selon les canons de l’architecture marocaine – mais aussi de la performance environnementale –, le complexe, ouvert fin 2009, affiche un taux d’occupation de 65 %. Un beau démarrage pour Sol Kerzner, qui a été décoré du Wissam alaouite par Mohammed VI.