Politique

Dans les coulisses de l’investiture d’Alpha Condé

| Par
Le nouveau président guinéen Alpha Condé lors de son investiture, le 21 décembre 2010 à Conakry

Le nouveau président guinéen Alpha Condé lors de son investiture, le 21 décembre 2010 à Conakry © AFP

Deux scènes qui ont eu lieu en marge de l’investiture d’Alpha Condé, le nouveau président guinéen, le 21 décembre.

– Surprise, le 20 décembre, à la veille de l’investiture du président Alpha Condé. Des représentants de Laurent Gbagbo atterrissent à l’aéroport de Conakry. Que faire ? Sékouba Konaté, en accord avec le nouveau président, veut éviter tout malentendu avec la communauté internationale. Il décide de ne pas laisser débarquer les Ivoiriens, qui repartent aussitôt pour Abidjan.

– Pendant la cérémonie, Alpha Condé se perd dans ses notes et lance au président burkinabè : « Tu vois, Blaise, tu ne m’as pas encore tout appris ! » Éclat de rire général. Puis il gratifie Bernard Kouchner, l’ex-ministre français des Affaires étrangères, de ces mots : « Lui, c’est mon frère jumeau. » À l’issue de la cérémonie, les treize chefs d’État africains présents se retrouveront dans un salon en compagnie du Nigérian Olusegun Obasanjo, du Béninois Robert Dossou, du Libyen Bachir Saleh, de Mario Giro, le médiateur de Sant’Egidio, et de ce même Kouchner.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer