Politique
2011, l’Afrique aux urnes

Cet article est issu du dossier

2011, l’Afrique aux urnes

Voir tout le sommaire
Politique

Sud-Soudan, sans précédent historique

Mis à jour le 7 janvier 2011 à 16:31

Le référendum sur l’indépendance du Sud-Soudan aura lieu le 9 janvier.

La guerre civile « la plus longue d’Afrique » (1956-1972, puis 1983-2005) doit connaître son épilogue le 9 janvier. Quelque 3 millions de Sud-Soudanais se prononceront sur leur indépendance, conformément à l’accord de paix signé en 2005 entre Khartoum et le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM). Le scrutin, qui devrait voir les sudistes voter massivement pour la sécession, est crucial pour l’avenir du Nord, qui vient d’annoncer qu’il établira la loi islamique – pomme de discorde historique avec les sudistes –, autant que pour le Sud, qui va devoir construire un État en ordre de marche. Si la manne pétrolière offre des marges de manœuvre, elle peut aussi se transformer en malédiction. Ce vote peut également avoir des répercussions sur tout le continent : pour la première fois depuis l’indépendance de l’Érythrée en 1993, l’intangibilité des frontières – principe central de l’Union africaine – sera remise en cause. Le vote de janvier pourrait donner de nouveaux arguments aux mouvements séparatistes en Afrique.