Dossier

Cet article est issu du dossier «Mauritanie : chronique d'une nation»

Voir tout le sommaire
Politique

Chronologie politique de la Mauritanie

28 novembre 1960

Indépendance du pays, dont l’autonomie a été proclamée le 28 novembre 1958.

20 août 1961

Moktar Ould Daddah est élu président par l’Assemblée nationale. Il est réélu en 1966, 1971 et 1976.

12 janvier 1965

Le Parti du peuple mauritanien (PPM), créé en 1961, devient parti unique.

Décembre 1975-1978

Guerre contre le Polisario à la suite des accords de Madrid relatifs au partage du Sahara occidental entre le Maroc (deux tiers) et la Mauritanie (un tiers).

10 juillet 1978

Coup d’État du Comité militaire de redressement national (CMRN), présidé par le lieutenant-colonel Mustapha Ould Saleck.

3 juin 1979

Ould Saleck démissionne. Mohamed Mahmoud Ould Louly lui succède.

5 août 1979

Accord d’Alger avec le Polisario. La Mauritanie quitte le Sahara occidental.

4 janvier 1980

Coup d’État du lieutenant-colonel Mohamed Khouna Ould Haïdallah.

12 décembre 1984

Coup d’État du colonel Maaouiya Ould Sid Ahmed Taya.

Avril 1989-1990

Émeutes raciales sanglantes au Sénégal et en Mauritanie. Exil de dizaines de milliers de Négro-Mauritaniens.

Juillet 1991

Adoption de la nouvelle Constitution.

24 janvier 1992

Ould Taya remporte la première présidentielle multipartite. Il est réélu en 1997 et 2003.

3 août 2005

Coup d’État du Conseil militaire pour la justice et la démocratie (CMJD), présidé par le colonel Ely Ould Mohamed Vall.

25 mars 2007

Sidi Ould Cheikh Abdallahi est élu président.

6 août 2008

Coup d’État du général Mohamed Ould Abdelaziz.

18 juillet 2009

Victoire de Mohamed Ould Abdelaziz à la présidentielle.

 

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte