Transports

Air Côte d’Ivoire : le Fonds Aga Khan va-t-il s’envoler ?

Akfed détient 15% du capital de la jeune compagnie ivoirienne.

Akfed détient 15% du capital de la jeune compagnie ivoirienne. © Issouf Sanongo/AFP

Aujourd’hui 4 juin, se tient l’assemblée générale des actionnaires d’Air Côte d’Ivoire. Une AG déterminante pour l’avenir de la compagnie avec le retrait attendu du fonds Aga Khan, qui détient 15% du capital.

L’assemblée générale des actionnaires d’Air Côte d’Ivoire qui se tient ce 4 juin, à Abidjan, s’annonce déterminante pour l’avenir de la jeune compagnie. Le Fonds Aga Khan pour le développement économique (Akfed), qui possède 15 % du capital, devrait annoncer son intention de se retirer. Notamment pénalisé par les difficultés d’Air Mali (qu’il détient à 51 %), l’investisseur, qui s’était engagé pour un montant de 3,75 milliards de F CFA (5,7 millions d’euros), n’en a jusqu’ici débloqué que 375 millions et ne compte pas verser le reste.

Lire aussi :

Air Côte d’Ivoire dans le ciel africain mi-novembre
Abdoulaye Coulibaly paré au décollage

Plusieurs options

Sa décision n’est certes pas définitive, mais elle a été signifiée aux autres actionnaires, l’État de Côte d’Ivoire (65 %) et la compagnie Air France (20 %). Plusieurs options sont d’ores et déjà à l’étude pour la reprise des parts d’Akfed. Deux institutions bancaires, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et la Banque internationale de l’Afrique de l’Ouest (BIAO, filiale du groupe NSIA), ont manifesté leur intérêt.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte