Dossier

Cet article est issu du dossier «Tunisie : les secrets d'une révolution»

Voir tout le sommaire
Médias

Tunisie : liberté à la Une

Pendant trois jours, les Tunisiens ont souffert de la rareté du pain, mais aussi de l’absence de la presse écrite. « Nous sommes attachés à nos quotidiens, même s’ils véhiculaient la langue de bois. Ils nous permettaient quand même de commenter le peu qui nous parvenait », explique Abdelaziz, professeur de lycée. Les rédactions ont commencé à se mobiliser au début de janvier. Le Syndicat national des journalistes a lancé au régime un quasi-ultimatum pour une réelle liberté de la presse. Les journalistes, après les avocats, ont soutenu la contestation populaire en délaissant le papier pour le web.

Aujourd’hui, tous les titres sont de retour dans les kiosques. Longtemps bâillonnée, aussi bien par la censure que par le chantage aux revenus publicitaires, que les autorités pouvaient bloquer à tout moment, la presse privée (Al-Chourouk, Le Quotidien, El-Joumhouriya, El-Bayane…) s’en donne à cœur joie : tribunes et analyses de personnalités et de spécialistes tunisiens, clichés des Ben Ali dans leur intimité, du jamais vu !

Quant à la presse publique, elle s’est métamorphosée. Exit les éditoriaux prêts à l’emploi imposés par le ministère de l’Information, les camaïeux de violet soulignant l’omniprésence du parti. Place aux caricatures mordantes et aux articles de fond. Les journalistes se déchaînent sur les claviers et chacun y va de son texte historique. Le Renouveau, qui dépendait du parti, a cessé de paraître. Au journal La Presse, le directeur a été invité à gérer les affaires courantes, tandis qu’un comité de rédaction se chargeait de la publication. Faouzia Mezzi, Souad Ben Slimane, Sofiane Ben Farhat, qui ont longtemps résisté au discours officiel, ont pris les rênes de la maison. « Maintenant, il nous reste à éliminer le flic qu’on a dans la tête », conclut une jeune journaliste.

Le caricaturiste tunisien -Z- a posté ses dessins sur son blog "debatunisie" pendant toute la durée des événements. Ici le 7 janvier.

© -Z-

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte