Dossier

Cet article est issu du dossier «Katanga : nouvel eldorado du cuivre»

Voir tout le sommaire
Archives

Victor Ngezayo, l’hôtellerie comme seconde nature

Victor Ngezayo a rénové le Park Hôtel dans l'attente d'une croissance de la clientèle. © Muriel Devey pour J.A.

Victor Ngezayo est le président du groupe hôtellier éponyme.  

Tout commence en 1974, quand Victor Ngezayo crée Tour Hôtel, une chaîne d’ampleur nationale, avec des partenaires étrangers et congolais. De cette aventure naîtront quelques hôtels célèbres implantés dans l’est de la RD Congo – d’où la mère de Ngezayo est originaire – et à Kinshasa. En 1981, il rachète le Park Hôtel, l’ex-Léo-II, fondé en 1929, une institution du centre-ville de Lubumbashi. « Le projet était porteur, car à l’époque, l’économie était soutenue par la Gécamines. »

Tout baigne jusqu’en 1998, lorsqu’éclate la guerre. L’hôtel sera occupé jusqu’en 2003. Des déboires qui ne découragent pas Ngezayo. Pas plus que la baisse du taux d’occupation en 2008-2009, liée à l’effondrement du secteur minier. Depuis, l’activité est repartie. Après un changement de direction et l’arrivée d’un nouveau chef de cuisine, des investissements sont engagés pour rénover le Park Hôtel et accueillir une clientèle appelée à croître.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte