Dossier

Cet article est issu du dossier «Katanga : nouvel eldorado du cuivre»

Voir tout le sommaire
Société

Loisirs : les incontournables de « Lshi »

| Écrit par Arthur Malu-Malu
Chez Ntemba, une boîte de nuit pour fans de musique congolaise.

Chez Ntemba, une boîte de nuit pour fans de musique congolaise. © D.R.

Expositions, restaurants, night-clubs… La géographie de l’ambiance lushoise a-t-elle changé avec le regain de l’activité minière et l’arrivée de nouveaux expatriés ? Revue des lieux où il fait bon sortir.

À Lubumbashi, « Lshi » pour les initiés, le gourmet, l’amateur de Simba (la bière locale) et celui qui aime se trémousser seront servis. Depuis quelques années, restaurants, boîtes de nuit, bars, hôtels et guest houses poussent comme des champignons. Il y en a pour toutes les bourses et pour tous les goûts.

Nouveaux points chauds

Au passage, la géographie des lieux de loisirs s’est modifiée, avec l’apparition de nouveaux quartiers in, dont celui du Lac-Kipopo, où, en mars 2010, a été inauguré un complexe commercial, à deux pas du Grand Karavia Hôtel, le cinq-étoiles local, entièrement rénové. Ces nouveaux points chauds n’ont cependant pas détrôné, en termes de réputation, les communes de Kamalondo, de Kenya – fief des orchestres de « karindula », la musique des mineurs –, de Ruashi et de Lubumbashi, qui ont conservé leur attractivité.

En centre-ville, le Patio du Park Hôtel, animé par un orchestre en début de soirée, reste un lieu incontournable où se rencontrent les politiques, les hommes d’affaires… et les couples d’amoureux. Les vieux ­Lushois aiment aussi se retrouver chez Mukubwa Denis, avenue de la Révolution, une autre institution de la ville, plus populaire, où ils ne se lassent pas d’écouter les tubes indémodables de leurs stars préférées : Franco, Tabu Ley, Mbilia Bel…

Les amateurs de danse ont l’embarras du choix. Les fans de musique congolaise et plus généralement africaine se trémoussent chez Ntemba (« secret », en swahili), une chaîne créée par un Congolais installé en Afrique du Sud, ainsi qu’au Godfather, à l’O2 (Oxygène) ou au Ngwasuma. Les mordus de musique occidentale préféreront le Blue Tooth, une boîte de nuit ouverte récemment, avenue de la Révolution, pour une clientèle « d’un certain âge ». De leur côté, les étudiants fréquentent volontiers le Twenty One, avenue Kamalondo, ou le Sodome et Gomorrhe, près de la gare, et vont refaire la RD Congo en prenant une bière au Village Bonta.

La palette est large

En matière de restaurants, la palette est également large. Les plus chics, fréquentés par les « expats » et les hommes d’affaires de passage, sont la Bonne Table du Grand Karavia Hôtel, Planet Hollybum (qui est aussi un hôtel et une boîte), le Kalubwe Lodge (le restaurant du golf), Les Artistes ou encore le Safari Grill du Park Hôtel. Pour déguster un bon steak made in Katanga, il n’y a toutefois pas mieux que le Bush Camp, et pour manger sur le pouce rendez-vous à La Brioche, sorte de snack-bar en centre-ville.

Lubumbashi regorge aussi de restos­-bars belges (Cercle wallon), grecs (Cercle hellénique), italiens (Casa degli Italiani), libanais (La Perle d’Orient), indiens (Royal India) et chinois, dont certains font office de clubs. La jeunesse dorée et gourmande raffole des glaces du Miga Gelato et des pâtisseries de Vanille & Chocolat, tandis que les aînés prennent un verre au Café du Lac en regardant le coucher du soleil sur le lac Kipopo.

Musée, galerie d’art contemporain, Halle de l’Étoile (centre culturel français), espace Picha (consacré à l’image), golf, cercle hippique, piscines des hôtels, plage du lac et son terrain de volley, parc animalier (Muyambo Park)… Le chef-lieu du Katanga offre un large éventail aux férus d’expositions, de concerts et de théâtre, comme aux sportifs et aux amoureux de la nature. Moins aux mordus du shopping, car il est chiche en magasins. Quelques boutiques d’artisanat et de vêtements chics, trois ou quatre supermarchés. C’est tout. La construction, en projet, d’un grand complexe intégré près de l’aéroport pourrait changer la donne.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte