Dossier

Cet article est issu du dossier «Agroalimentaire : l'Afrique aiguise les appétits»

Voir tout le sommaire
Archives

En Algérie, la filière oléicole est à réorganiser

| Par

Avec 100 000 exploitants qui se partagent plus de 300 000 ha, l’Algérie, qui ambitionne de couvrir 500 000 ha d’ici à cinq ans, recourt aux plantations intensives et vise un fort rendement – une stratégie que la Tunisie avait fini par abandonner, face à l’appauvrissement des sols et la perte de variétés locales. Septième producteur mondial, l’Algérie produit en moyenne 50 000 tonnes d’huile d’olive, absorbées principalement par le marché local. Outre ses méthodes de production, Alger entend revoir aussi ses capacités de transformation et de conditionnement, une première étape avant de s’attaquer aux exportations.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte