Politique

Twitter et Facebook pour les nuls

Les deux principaux « réseaux sociaux » de la planète ont un ancêtre commun, les « blogs », ces journaux personnels mais publics dans lesquels l’internaute peut aisément répondre à l’auteur via les commentaires.

Twitter n’est en fait qu’un dérivé des blogs, mais les messages postés par l’auteur ne peuvent dépasser 140 caractères (d’où le terme de « microblogging »). Chaque utilisateur peut s’abonner aux microblogs d’autres adeptes de la plateforme pour recevoir leurs messages et recruter en retour des abonnés. Il constitue ainsi son propre réseau.

Twitter est particulièrement prisé des blogueurs, cybermilitants et journalistes : la plateforme présente l’avantage d’être extrêmement rapide pour relayer l’information et de s’adresser à un nombre virtuellement infini de lecteurs, puisque les messages sont publics et peuvent être reproduits (« retweetés », selon le terme consacré) à l’envi sur son propre réseau.

La plupart des adeptes des réseaux sociaux se retrouvent toutefois sur Facebook, le plus important de la planète (600 millions de membres). Le site est davantage tourné vers la sphère privée : il faut généralement « accepter » une personne qui en fait la requête avant qu’elle devienne « amie » et puisse ainsi consulter les messages (« statuts »), photos, vidéos ou liens hypertextes postés par l’utilisateur. Les plus actifs peuvent aussi constituer des groupes ou pages autour de la défense d’une cause.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte