Télécoms

Liquid Télécom accélère son développement avec l’acquisition de Rwandatel

| Par
« Notre priorité est de rapidement remettre à niveau les infrastructures de Rwandatel et de les relier à notre réseau pour offrir une bonne connectivité, aux prix les plus abordables, aux consommateurs et aux entreprises du Rwanda », a déclaré le président de Liquid Telecom. DR

« Notre priorité est de rapidement remettre à niveau les infrastructures de Rwandatel et de les relier à notre réseau pour offrir une bonne connectivité, aux prix les plus abordables, aux consommateurs et aux entreprises du Rwanda », a déclaré le président de Liquid Telecom. DR ©

Le groupe de télecommunication Liquid Telecom a acquis l’opérateur fixe rwandais Rwandatel lundi 3 juin.

Liquid Telecom, filiale du sud-africain Econet Wireless Group, a annoncé le 3 juin avoir acquis les actifs de l’opérateur fixe rwandais Rwandatel pour 4 millions de dollars. Le deal comprend les réseaux filaires (fibre et cuivre) de l’opérateur, sa base d’abonnés, mais exclu son domaine foncier. Les tours télécoms de l’opérateur avaient déjà été vendues en avril 2012 à Airtel pour 15,5 millions de dollars, après que le régulateur rwandais eu révoqué la licence mobile de Rwandatel un an auparavant. Une décision motivée par l’incapacité de son actionnaire, le consotrium libyen LAP Green, à remplir ses engagements financiers. Seuls les services fixes et Internet étaient restés opérationnels.

Lire aussi : 

Le Rwanda a la fibre hi-tech
Tom Tudor, Liquid Telecom
Econet, leader sur la sellette ?

« Liquid Telecom se développe rapidement et c’est un investissement stratégique. Le Rwanda est une destination très prisée des investisseurs étrangers et nous sommes très confiants quant au potentiel de croissance du pays », déclare Nic Rudnick, Directeur général de Liquid Telecom Group.

Remise à niveau

Cette opération survient quatre mois après l’acquisition des actifs est-africains du groupe sud-africain Altech incluant une part du capital de Kenya Data Networks (KDN). « Notre priorité est de rapidement remettre à niveau les infrastructures de Rwandatel et de les relier à notre réseau pour offrir une bonne connectivité à des prix abordables aux consommateurs et aux entreprises du pays », a déclaré  président de Liquid Telecom. Vingt millions de dollars devraient être investis dans l’année à venir. Les travaux débuteront dans les prochaines semaines.

Liquid Telecom est l’un des leaders de la vente en gros de communication en Afrique. La compagnie a construit l’un des plus importants réseaux en fibre optique du continent. Ses infrastructures courent du nord de l’Ouganda à la ville du Cap en Afrique du Sud parcourant plus de 13000 kilomètres à travers le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, la Zambie, le Zimbabwe, le Botswana, la RDC, le Lesotho et l’Afrique du Sud.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte