Télécoms

Afrique du Sud : Gemalto choisi pour la nouvelle carte d’identité électronique

| Par Jeune Afrique
Gemalto poursuit une douzaine de programmes gouvernementaux en Afrique depuis ses bureaux au Sénégal, au Gabon, au Burkina Faso en Afrique du Sud et au Maroc.

Gemalto poursuit une douzaine de programmes gouvernementaux en Afrique depuis ses bureaux au Sénégal, au Gabon, au Burkina Faso en Afrique du Sud et au Maroc. © AFP

L’Afrique du Sud a choisi le géant néerlandais de la sécurité numérique Gemalto pour fournir à son imprimerie nationale des cartes d’identité électroniques, dans le cadre d’un programme national de modernisation.

L’Afrique du Sud a tranché. Ce sera Gemalto, le spécialiste européen de la sécurité numérique qui fournira à l’imprimerie nationale d’Afrique du Sud (GPW) des nouvelles cartes d’identité électroniques, dans le cadre d’un programme national de modernisation. C’est la multinationale, basée à Amsterdam et cotée à Euronext Paris, qui l’annonce elle-même dans un communiqué daté du mercredi 5 juin.

Lire aussi :

Gemalto, partenaire des programmes gouvernementaux
Gemalto s’implante au Maroc

GPW utilisera le logiciel embarqué sécurisé de Gemalto pour protéger les données personnelles du détenteur contenues dans le microprocesseur de la carte, à savoir la photo et les données biométriques. La nouvelle carte d’identité, baptisée Sealys, remplacera le le fameux « livret vert » d’Afrique du Sud et sera proposée par le ministère de l’Intérieur aux citoyens âgés de 16 ans et plus. Fabriquée en polycarbonate, elle est spécialement conçue pour lutter contre la contrefaçon.

Programmes nationaux

Le gouvernement sud-africain lance un programme pour améliorer la confiance dans les pièces d’identité officielles et souhaite préparer le déploiement d’un ensemble très complet de services gouvernementaux électroniques efficaces et pratiques. « Ce nouveau projet témoigne de l’accélération significative des initiatives d’eGouvernement sur le continent africain, où Gemalto a déjà contribué à un nombre important de programmes nationaux » ajoute Ariz Bouzbib, directeur commercial des programmes gouvernementaux en Afrique.

Gemalto poursuit une douzaine de programmes gouvernementaux en Afrique depuis ses bureaux au Sénégal, au Gabon, au Burkina Faso en Afrique du Sud et au Maroc. Le groupe participe notamment à des programmes de recensements des électeurs et à la fabrication de passeports, comme désormais en Afrique du Sud.

Gemalto emploie plus de 10 000 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros en 2012.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte