Energie

Afrique du Sud : GDF Suez investit 780 millions d’euros dans la production d’électricité

| Par Jeune Afrique
Gérard Mestrallet. L'investissement total pour les deux centrales s'élève à environ 780 millions d'euros.

Gérard Mestrallet. L'investissement total pour les deux centrales s'élève à environ 780 millions d'euros. © AFP

GDF Suez va développer ses premiers projets de production d’électricité en Afrique du Sud, après la signature de contrats d’achat d’électricité pour deux centrales électriques d’une capacité totale de 1 005 mégawatts.

Coup double pour GDF Suez en Afrique du Sud. Le groupe énergétique français a signé lundi 3 juin des contrats d’achat d’électricité pour deux nouvelles centrales électriques de 335 et 670 mégawatts (MW). L’opération a été menée conjointement avec les partenaires de GDF, à savoir les sud-africains Legend Power Solutions et The Peaker Trust et le japonais Mitsui & Co. L’investissement total pour les deux centrales, situées respectivement dans la province du Cap-Oriental et dans la province du KwaZulu-Natal, s’élève à environ 780 millions d’euros. 

Les deux centrales, baptisées Dedisa et Avon, permettront d’alimenter en électricité la société de distribution publique Eskom dans le cadre d’un contrat d’achat d’électricité de 15 ans attribué par le ministère de l’Énergie. La mise en service commerciale est prévue en 2015 pour Dedisa et en 2016 pour Avon.

Lire aussi : 

Algérie : GDF Suez trouve du gaz
Afrique du Sud : contrat à 500 millions d’euros pour Thales

« Ces deux projets représentent une avancée majeure pour les activités du groupe en Afrique et démontrent nos ambitions sur les marchés en forte croissance. C’est le point de départ d’un partenariat solide avec l’Afrique du Sud, pour l’aider à soutenir ses ambitions de croissance économique et industrielle », a déclaré Gérard Mestrallet, président-directeur général de GDF Suez.

Marché attractif

GDF Suez développe d’autres projets en Afrique du Sud, notamment dans l’éolien et dans le thermique. Au nord du pays, le groupe étudie un projet de centrale au charbon d’une capacité initiale de 600 MW, pouvant être portée à 1 800 MW. Et en mai 2013, le géant français a signé des contrats d’achat d’électricité pour le projet éolien West Coast One, d’une capacité de 94 MW, situé dans la province du Cap-Occidental.

L’Afrique du Sud représente le plus grand marché de l’électricité en Afrique, avec une capacité électrique installée de plus de 45 gigawatts. C’est un marché attractif pour GDF Suez, car le pays fait face à des besoins importants de nouvelles capacités du fait du retrait du marché des anciennes centrales à charbon.

Pour répondre à ces défis, l’Afrique du Sud a lancé un plan sur 20 ans visant une augmentation de 42 % (17 GW) de nouvelles capacités à partir d’énergies renouvelables et une série d’appels d’offres pour de nouvelles centrales thermiques. Le gouvernement prévoit d’augmenter de 30 % la production d’électricité fournie par des producteurs d’électricité indépendants.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte