Société

« Guéguerre dans les banlieues »

Mis à jour le 19 avril 2011 à 12:36

Les banlieues de Dakar ont longtemps pâti de la guerre que se mènent le pouvoir et l’opposition. « En 2008, la victoire aux élections locales du Benno Siggil Sénégal [la coalition des partis de l’opposition, NDLR] a compliqué les choses », regrette Babacar Mbaye Ngaraf, le président de la Saaba, un regroupement d’associations des banlieues de Dakar. La plupart des communes de la banlieue sont en effet dirigées par l’opposition. « Longtemps, État et collectivités ont été incapables de s’entendre. Des projets menés par les collectivités locales étaient ralentis par l’État, et vice versa. » Depuis quelques mois toutefois, Ngaraf – lui-même est membre de l’opposition – note un changement. « On doit reconnaître les efforts effectués par le président Wade. On sent un début de collaboration. On a réussi à leur faire comprendre que ces petites guéguerres ne nous intéressent pas. »