Politique

Côte d’Ivoire : dans l’univers de « CKB »

Mis à jour le 17 mai 2011 à 18:51

Depuis son départ tumultueux de la primature ivoirienne, Charles Konan Banny (CKB) gère son cabinet privé, situé dans une concession mitoyenne de sa résidence du quartier Riviera Beverly Hills, à Abidjan. On trouve d’abord le cercle familial, avec l’épouse, Massandié, et les deux frères : Jean, l’avocat, et François, l’intendant. Vient ensuite le fidèle de toujours, un parent également : le businessman Léon Konan Koffi Junior, proche de l’homme d’affaires Koné Dossongui. C’est l’homme des missions secrètes.

Mais CKB s’appuie également sur une poignée de conseillers triés sur la centaine qui gravitaient autour de lui pendant ses années à la primature. L’universitaire et brillant intellectuel Léonard Kodjo assure la fonction de directeur de cabinet. Noël Coulibaly, un ancien de la BCEAO, gère les questions logistiques et opérationnelles. Jamais très loin du patron apparaissent également Lambert Kouamé Damo, très pointu sur les traditions baoulées, Jean M’Bahia, le docteur en sociologie, et Franck Kouassi Sran, le spin doctor. Enfin, Fadiga Yvonne est l’indéfectible assistante.