Politique

Palestine : menaces israéliennes

Mis à jour le 11 mai 2011 à 14:06

Il faut choisir entre faire la paix avec Israël ou avec le Hamas. C’est en substance le message d’avertissement qu’a transmis à l’Autorité palestinienne Benyamin Netanyahou, inquiet des conséquences d’une alliance entre le Fatah et le mouvement islamiste, ennemi juré de l’État hébreu. « La paix ne se fera qu’avec ceux qui veulent être à nos côtés, pas ceux qui souhaitent notre destruction », a déclaré le chef du gouverne­ment israélien, promettant une contre-attaque diplomatique. Dans la foulée, son ministre des Finances, Youval Steinitz, a gelé le transfert de 89 millions de dollars de taxes douanières à l’Autorité palestinienne. Plus menaçant, le ministre Moshe Kahlon s’est prononcé pour une annexion de la Cisjordanie en cas de déclaration d’indépendance unilatérale des Palestiniens en septembre.