Société

Les « Chinatown » poussent comme des champignons

Mis à jour le 27 mai 2011 à 13:37

« L’une des inquiétudes de la Chine porte sur l’émigration de ses ressortissants vers l’Afrique », selon le Britannique Richard Dowden, de la Royal African Society. Si elle est difficilement quantifiable pour l’heure, la diaspora chinoise sur le continent croît depuis dix ans au rythme des grands projets d’infrastructures. En Afrique du Nord, l’Algérie est le pays qui accueille le plus de ressortissants chinois, avec plus de 35 000 personnes recensées. Afrique du Sud, Nigeria, Sénégal… partout des « Chinatown » se constituent. Nombreux sont les ouvriers à rester sur place une fois les chantiers achevés. Ils créent des boutiques de détail et de gros, et « on commence à voir des PME, autant d’opportunités manquées par les Africains », conclut Dowden.