BTP & Infrastructures

Barrage de Kandadji : Les russes recalés

| Par Jeune Afrique
Le gouvernement nigérien, encouragé par ses partenaires financiers, veut résilier le contrat qui le liait à ZBS.

Le gouvernement nigérien, encouragé par ses partenaires financiers, veut résilier le contrat qui le liait à ZBS. © Tagaza Djibo

Le gouvernement nigérien serait sur le point de résilier son contrat avec Zaroubegevodstroï (ZBS), le spécialiste russe de l’hydraulique. Il avait été sélectionné en février 2010, pour construire le barrage de Kandadji.

Il n’y a plus d’espoir pour Zaroubegevodstroï (ZBS), le spécialiste russe de l’hydraulique qui avait été sélectionné contre toute attente en février 2010 pour construire le barrage de Kandadji, une digue de 8,5 km de long sur le fleuve Niger. Après des mois d’atermoiements et alors qu’on ne trouve sur place aucune trace du gros oeuvre, le gouvernement nigérien, encouragé par ses partenaires financiers, veut résilier le contrat qui le liait à ZBS. « La décision est imminente », assure une source gouvernementale.

Lire aussi :

L’Afrique à la poursuite de l’or bleu
Niamey a les moyens de ses ambitions

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte