Archives

Énergie : Riyad s’éclairera au nucléaire

| Par Jeune Afrique
L'Arabie Saoudite investira 55 milliards d'euros pour seize réacteurs nucléaires.

L'Arabie Saoudite investira 55 milliards d'euros pour seize réacteurs nucléaires. © AFP

Suivant l’exemple d’Abou Dhabi, l’Arabie Saoudite a décidé de se lancer dans le nucléaire civil. Le pays conserverait le pétrole pour assurer ses recettes à l’exportation.

Alors que des pays comme l’Allemagne ont décidé de tirer un trait sur le nucléaire, l’Arabie saoudite, par la voix d’Abdel Ghani Malibari, le coordinateur du King Abdullah City for Atomic and Renewable Energy, l’organisme public chargé du nucléaire civil, a annoncé un vaste programme d’investissement du pays dans ce domaine. Même si son sous-sol reste gorgé de pétrole, le royaume investira 55 milliards d’euros dans la construction de seize réacteurs nucléaires d’ici à 2030.

Selon Abdel Ghani Malibari, deux premiers réacteurs seront prêts dans dix ans et deux autres seront ensuite construits chaque année. Selon les spécialistes, Riyad suivrait l’exemple d’Abou Dhabi, seul pays de la région à s’être lancé dans le nucléaire, en 2009. L’Arabie saoudite utiliserait cette source d’énergie pour répondre à la forte demande nationale, qui devrait tripler d’ici à 2050 pour atteindre 120 GW, notamment en raison d’une forte poussée démographique. Le pays conserverait l’or noir pour assurer ses recettes à l’exportation.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte