Sport

Football : le Qatar passe à l’offensive en Europe

| Par
Le prince Tamim Ibn Hamad al-Thani acquiert 70 % du capital du PSG.

Le prince Tamim Ibn Hamad al-Thani acquiert 70 % du capital du PSG. © AFP

L’acquisition du PSG par le prince Tamim Ibn Hamad al-Thani confirme les ambitions des investisseurs du Qatar dans l’industrie du football européen. À tous les niveaux…

Rachat de clubs européens, obtention des droits de retransmission du championnat français de football à l’international, lancement d’une marque de textile dans le sport… Lentement mais sûrement, le Qatar, pays organisateur de la Coupe du monde 2022, prend ses marques dans l’industrie du football sur le Vieux Continent. Après l’Espagne, où ils ont racheté le FC Malaga (club de première division espagnole) en mai 2010, les investisseurs qataris débarquent en France.

Le 1er juin, l’emblématique club parisien du Paris Saint-Germain (PSG), quatrième du championnat français cette saison, a ainsi annoncé la signature d’un protocole d’accord pour l’acquisition par le prince héritier Tamim Ibn Hamad al-Thani de 70 % de son capital. Le montant de l’opération n’a pas encore été dévoilé, mais certains spécialistes l’estiment déjà à environ 40 millions d’euros. Un audit qui vient d’être réalisé par le cabinet Accuracy permettra de finaliser l’opération et d’en officialiser le coût.

La ligue 1 sur Al-Jazira à partir de 2012

Quelques jours avant l’annonce de cette entrée au capital du PSG, la chaîne publique qatarie Al-Jazira (plus de 40 millions de spectateurs dans le monde) a décroché le droit de retransmettre les matchs du championnat hexagonal à l’étranger à partir de la mi-2012. Selon le quotidien économique français Les Échos, le contrat porte sur six ans, pour un montant annuel de 32 millions d’euros. Canal+ Events, filiale du groupe français Canal+ qui possédait ces droits, payait pour sa part 19 millions d’euros par an.

Burrda, un nouvel équipementier… qatari

Autre terrain sur lequel le Qatar veut développer son jeu en Europe et défier Nike et Adidas : celui des équipements de football. La marque de textile Burrda, créée en 2006 et jusque-là vendue uniquement dans les pays du Golfe, arrive en juillet en France, où elle habillera l’équipe de l’OGC Nice (17e du championnat).

Déjà présent dans le rugby hexagonal, Burrda fournit également les sélections de football de la Belgique et de la Tunisie, de même que des clubs néerlandais. Prochain objectif des promoteurs de la marque : décrocher d’ici à 2012 le contrat d’équipement d’une grande sélection nationale européenne – Espagne, Portugal ou Italie. Ce qui devrait lui permettre d’atteindre un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros en 2013. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte