Dossier

Cet article est issu du dossier «Guinée : L'effet Alpha»

Voir tout le sommaire
Politique

Les hauts gradés du nouveau gouvernement guinéen

| Par
Alpha Condé, avec des généraux au palais, le 15 mai 2011.

Alpha Condé, avec des généraux au palais, le 15 mai 2011. © Vincent Fournier/J.A.

Trois généraux ont un portefeuille au sein du gouvernement de Mohamed Saïd Fofana.

Les généraux Mamadouba Toto Camara, Mathurin Bangoura et Mamadou Korka Diallo, qui occupent des fonctions ministérielles depuis le putsch du 23 décembre 2008, œuvrent au sein de la nouvelle équipe gouvernementale. L’ex-Premier ministre Kabiné Komara (en poste du 30 décembre 2008 au 26 janvier 2010) les y avait nommés parce qu’ils constituaient le noyau dur du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD). Son successeur Jean-Marie Doré les y avait maintenus pour le même motif. Quant au nouveau Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, il a satisfait une demande du général Sékouba Konaté. Avant son départ, ce dernier avait estimé qu’il était important que ces officiers soient récompensés pour leur engagement en faveur de la démocratie.

Mamadouba Toto Camara

Ministre d’État chargé de la Sécurité et de la Protection civile

Après le putsch du 23 décembre 2008, le général Mamadouba Toto Camara a failli diriger la Guinée, mais, pour éviter un bain de sang entre groupes rivaux au sein de l’armée, il a refusé. Un an plus tard, après l’attentat contre « Dadis », il a de nouveau choisi de rester en retrait, pour les mêmes raisons.

À 64 ans, l’ancien premier vice-président du CNDD, titulaire de plusieurs diplômes d’études militaires obtenus en France et en Russie (entre 1976 et 1995), passe pour être l’un des cadres les plus brillants de l’armée. 

 

Mathurin Bangoura

Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction

Les Conakrykas ont du général Bangoura, 59 ans, l’image d’un technocrate sérieux. Il a notamment présidé, en tant que ministre des Transports, à la mise en service, en juillet 2010, du train de banlieue Conakry-Express – dont le matériel roulant a été acheté auprès de la China International Fund, via sa filiale Guinean Development Corporation.

Son nouveau cheval de bataille est la délocalisation de l’administration, concentrée dans le quartier des affaires de Conakry, à Kaloum, vers le centre directionnel de Koloma, en haute banlieue. Le général Bangoura est diplômé de la faculté des Sciences agronomiques de l’université de Kindia (1985) et de l’École des officiers d’Alger (1986). Au sein du gouvernement de Kabiné Komara, il était en charge du portefeuille des Télécommunications.

 

Mamadou Korka Diallo

Ministre de l’Élevage

Fidèle du général Sékouba Konaté, qu’il accompagnait dans presque tous ses déplacements, discret et plutôt réservé, le général Mamadou Korka Diallo a un curriculum vitae bien rempli. En plus de divers diplômes militaires, il possède une licence en administration et gestion des entreprises et une maîtrise en administration économique et sociale de l’université Paul-Valéry Montpellier-III.

Considéré comme un économiste qualifié, « Korka » a occupé en 2009-2010 le portefeuille du Commerce, de l’Industrie et des PME, puis celui de la Pêche et de l’Aquaculture. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte