Société

Quatorze footballeuses africaines disparaissent à Berlin

Venues disputer un tournoi en marge de la Coupe du monde féminine, en Allemagne, plusieurs joueuses se sont mystérieusement volatilisées.

Mis à jour le 13 juillet 2011 à 15:56

À l’issue du tournoi Discover Football, 14 footballeuses camerounaises ont disparu. © D.R

« Cette affaire ne nous concerne pas, car aucune équipe nationale n’est en compétition à l’extérieur », déclare un responsable de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Pas plus que les autorités allemandes, la fédération n’a d’information sur les onze footballeuses et une accompagnatrice camerounaises qui n’ont pas regagné leur pays à l’issue du tournoi Discover Football qui s’est tenu du 27 juin au 3 juillet dans le quartier berlinois de Kreuzberg. Pas de traces non plus de deux membres de l’équipe togolaise qui n’ont pas pris le vol retour à la fin du tournoi.

Organisé en marge de la Coupe du monde de football féminin, qui se déroule en Allemagne du 26 juin au 17 juillet, Discover Football regroupait des équipes de femmes pour la plupart issues d’associations sélectionnées dans le monde entier par un jury. Huit équipes ont pris part à la compétition, dont l’équipe nationale d’Afghanistan, les Indiennes de Slum Soccer, qui œuvrent en faveur de la réinsertion des sans-abri, les Israéliennes de Mifalot Hinuch, mais aussi une association de femmes juristes togolaises et la New Layout East Women Association, venue du Cameroun.

De leur côté, les organisateurs de la compétition se refusent à tout commentaire. L’un d’eux se dit attristé que cet incident ait relégué le tournoi au second plan. Car, au-delà du football, cette rencontre qui réunit des équipes venues de trois continents a une portée sociale et interculturelle. Son objectif est de faire se rencontrer, par le biais du sport, des femmes d’horizons différents, membres d’associations humanitaires ou parfois elles-mêmes en difficulté dans leur pays.

Fuites fréquentes. Les désertions de sportifs en tournée ne sont pas rares. Le 5 juin dernier, neuf joueurs d’une équipe de football sénégalaise en tournée en Europe ont disparu au Havre. Arrivés le 30 mai en France, ils avaient notamment joué contre des jeunes de la ville. Une enquête policière est en cours.

Pour endiguer la fuite quasi systématique de ses sportifs, le gouvernement érythréen a décidé en 2007 d’imposer à tous ceux qui voyagent à l’étranger le dépôt d’une caution de 100 000 nakfas (4 670 euros) et l’obligation de rester en compagnie de membres de l’encadrement tout au long de leur séjour.