Dossier

Cet article est issu du dossier «Télécoms : à la recherche de nouveaux revenus»

Voir tout le sommaire
Économie

Tunisie : Orange bichonne les développeurs

Orange a lancé en octobre 2010 l'Orange Developer Center, un centre gratuit de formation et de pratique pour permettre aux développeurs de créer des applications mobiles avec l'expertise de la maison

Orange a lancé en octobre 2010 l'Orange Developer Center, un centre gratuit de formation et de pratique pour permettre aux développeurs de créer des applications mobiles avec l'expertise de la maison © AFP

L’innovation, tel est le credo de la filiale du groupe français Orange, qui multiplie les initiatives pour promouvoir l’ingénierie tunisienne.

« Orange se doit aujourd’hui de répondre à des problématiques qui concernent la société tunisienne dans son ensemble », affirmait en avril dernier le directeur général d’Orange Tunisie, Didier Charvet. À son niveau, l’opérateur entend s’attaquer au problème de l’emploi.

Lire aussi :

Orange : l’Afrique tire la croissance
Orange veut conquérir de nouveaux marchés
Télécoms : à la recherche de la croissance

Cela a commencé par le lancement en octobre 2010 de l’Orange Developer Center, un centre gratuit de formation et de pratique pour permettre aux développeurs de créer des applications mobiles avec l’expertise de la maison. Un outil d’initiation – le centre a accueilli 3 000 jeunes, venus principalement des régions intérieures, en ateliers de découverte -, mais également de perfectionnement – des ingénieurs qualifiés dont les carrières ont été freinées par le chômage ont bénéficié de remises à niveau.

Au-delà de la formation, la filiale du groupe français mise aussi sur le management. Si la compétition Orange Summer Challenge lui permet depuis 2012 de dénicher de jeunes talents, elle est aussi partenaire d’universités et d’écoles d’ingénieurs (Enis, Insat, Enit…) pour préparer les étudiants aux exigences du marché, voire les recruter. Asma Ennaifer, directrice des relations extérieures d’Orange Tunisie, assure que dans tous les cas « il s’agit d’aider au développement du pays par l’innovation ». De fait, c’est avec sa communauté de geeks que l’entreprise travaille à faire évoluer la Tunisie.

Social

En bout de chaîne de cette démarche inclusive, l’App Shop, une boutique d’applications 100 % tunisienne où une multitude de programmes sont disponibles, permet depuis deux ans à des développeurs de promouvoir leur production et de percevoir 70 % des revenus qu’elle génère. Et fait office de vitrine pour les marchés internationaux.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte