Politique

Flotille pour Gaza : touché-coulé…

| Par
Le bateau français Dignité-Al Karama, le 25 juin 2011.

Le bateau français Dignité-Al Karama, le 25 juin 2011. © AFP

Pourquoi l’expédition humanitaire vers l’enclave palestinienne a échoué.

« Vers 10 heures, un navire de la marine est apparu au nord, témoigne la journaliste israélienne Amira Hass, embarquée à bord du bateau français le Dignité-Al-Karama, le 19 juillet. La radio a commencé à grésiller :

“C’est la marine israélienne. Quelle est votre destination ?

– Le port de Gaza.

– Permission refusée” », répond la voix.

Quelques minutes plus tard, à moins de 100 km de la côte, le bateau (16 m de long, 16 personnes à bord) était arraisonné par 10 bâtiments militaires et pris d’assaut par 150 soldats de Tsahal. C’en était fini des espoirs de la seconde « flottille de la liberté ».

Aucun des dix bateaux de la campagne destinée à apporter de l’aide humanitaire et un témoignage de solidarité au 1,6 million de Palestiniens vivant sous blocus n’est arrivé à destination. Dans les ports grecs, un « harcèlement administratif » a cloué à quai le bateau américain Audacity of Hope dès le 27 juin, tandis que le navire suédois Juliano a vu ses hélices sabotées…

Complicités

Après le scandale de l’assaut israélien meurtrier du 30 mai 2010 contre la première flottille, notamment le Mavi Marmara – où neuf militants turcs avaient trouvé la mort –, l’État hébreu était bien déterminé à ne plus laisser les pacifistes approcher de la bande de Gaza. Il y est parvenu grâce à la complicité d’Athènes, son nouvel allié depuis quelques mois, et à la passivité des gouvernements des pays occidentaux dont les navires battaient pavillon. « Ce n’est pas une défaite, a déclaré Khaled Turaani, un Américano-Palestinien porte-parole des militants. La flottille a atteint son objectif : démontrer la réalité du blocus de Gaza. » Les militants français, qui avaient réussi à lever 700 000 euros, entendent exiger la restitution de leurs deux navires confisqués. Et poursuivre le combat.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer