Dossier

Cet article est issu du dossier «Présidentielle camerounaise : Paul Biya, jusqu'à quand ?»

Voir tout le sommaire
Politique

Cameroun : une date pour les présidentielles, enfin !

Après de longues incertitudes, l'élection présidentielle a été fixée au 9 octobre prochain. © Issouf Sanogo/AFP

Après de longues semaines d’incertitude, l’élection a été fixée au 9 octobre prochain.

Ils ne décolèrent pas, les leaders de l’opposition, depuis la convocation de la présidentielle pour le 9 octobre prochain. Alors qu’ils réclamaient depuis plusieurs semaines une date pour ce scrutin à un seul tour visant à désigner pour sept ans le nouveau président de la République, les circonstances de l’annonce et les problèmes qu’elle pose en irritent plus d’un.

D’abord, la convocation du corps électoral est survenue le 30 août, un des deux jours fériés marquant la fin du ramadan. Or cette convocation marque également la fin du processus d’inscription sur les listes électorales. Dans certains bureaux, les inscriptions ont pris fin le jour même, comme l’exige la loi, alors que le décret indiquait ­qu’elles se poursuivraient jusqu’au 31. Et même quand les bureaux sont restés ouverts, nombreux sont ceux qui n’ont pas pu s’inscrire.

Irrités.

Le décret indique par ailleurs que les candidats ont cinq jours pour se faire enregistrer auprès d’Elections Cameroon (Elecam), chargé d’organiser le scrutin. Certains candidats risquaient fort de ne pas obtenir leur certificat de dépôt de dossier, car rien n’indiquait que les administrations resteraient effectivement ouvertes le samedi et le dimanche. Mais les plus mécontents restent les militants du Social Democratic Front (SDF), obligé de désigner un candidat dans l’urgence, le 3 septembre.

Ce calendrier a au moins le mérite de lever le mystère autour de la candidature du président Paul Biya, 78 ans, dont près de vingt-neuf au pouvoir. Son mandat à la tête du parti ayant été prorogé en juillet, il demeure le candidat naturel du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Et le congrès du parti se tiendra les 15 et 16 septembre, soit après la clôture du dépôt des candidatures.

Lire les autres articles du dossier

«Présidentielle camerounaise : Paul Biya, jusqu'à quand ?»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte