Politique

Côte d’Ivoire : qui sont les Casques bleus violeurs ?

L’Onuci a révélé au début de septembre que des Casques bleus étaient soupçonnés d’avoir commis des crimes sexuels en Côte d’Ivoire. Des investigations poussées doivent avoir lieu à partir du 17 septembre.

Mis à jour le 14 septembre 2011 à 18:25

Des Casques bleus sont soupçonnés par l’Onuci de viols. © AFP

Les Casques bleus soupçonnés par l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) « d’exploitation et d’abus sexuels » sur la personne de plusieurs jeunes filles de moins de 16 ans, à Guiglo, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, seraient, selon nos informations, des soldats béninois et malawites, ainsi que des policiers pakistanais. Le 17 septembre, des enquêteurs arriveront de New York afin de procéder à des investigations approfondies. En juillet 2007, des membres du contingent marocain de l’Onuci basé à Bouaké avaient déjà été soupçonnés d’abus sexuels sur mineures et aussitôt rapatriés.