Dossier

Cet article est issu du dossier «Agriculture africaine : enjeux et perspectives»

Voir tout le sommaire
Archives

Agriculture – Alimentation : objectif autosuffisance…

La Banque mondiale, qui, le 25 juillet, prévoyait 350 millions d’euros pour répondre d’urgence à la sécheresse dans la Corne de l’Afrique, estime que le continent devra tripler sa production agricole dans les quarante prochaines années pour nourrir sa population. Selon les statistiques de l’Institut national d’études démographiques (Ined), à Paris, la population subsaharienne devrait passer de 600 millions d’habitants en 2000 à 3,4 milliards en 2100.

Il est d’autant plus urgent de s’atteler au problème que, selon la Banque mondiale, le réchauffement climatique devrait fortement affecter les rendements. « En l’absence de mesures fortes, on estime que les récoltes vont diminuer d’environ 28 % en Afrique dans les six à huit prochaines décennies, et ce même si l’on parvient à limiter le réchauffement de la température à environ 2 °C, ce que beaucoup d’experts jugent presque impossible », a expliqué Andrew Steer, envoyé spécial chargé du changement climatique pour la Banque mondiale, lors d’une réunion à Johannesburg, avant la Conférence de Durban sur le climat (du 28 novembre au 9 décembre prochains). 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte