Politique

Maroc : le ministre Karim Ghellab sur orbite

Le ministre des Transports marocain Karim Ghellab incarne l’avenir de l’Istiqlal. Il a représenté son parti à la conférence de la Bourse de Casablanca le 31 octobre.

Mis à jour le 2 novembre 2011 à 18:00

Karim Ghellab, le ministre des Transports marocain. © Joëlle Vassort/MAXPPP

Ingénieur des ponts et chaussées, ministre des Transports, membre du comité central de l’Istiqlal et président de ­l’arrondissement de Ben M’Sick, à Casablanca, Karim Ghellab (44 ans) a le vent en poupe et pourrait contribuer à rajeunir l’image de son parti.

C’est lui qui, le 31 octobre, a été mandaté pour représenter l’Istiqlal à la conférence organisée à la Bourse de Casablanca par l’Association marocaine des anciens de Sciences Po (Amasp). Cette série de conférences a déjà accueilli Salaheddine Mezouar et Abdelilah Benkirane, chefs respectifs du Rassemblement national des indépendants (RNI) et du Parti de la justice et du développement (PJD) – l’un et l’autre Premiers ministres potentiels.