Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font la Côte d'Ivoire»

Voir tout le sommaire
Justice

Côte d’Ivoire : Charles Konan Banny, président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation

Charles Konan Banny à comme mission de réconcilier les Ivoiriens. © Vincent Fournier pour J.A.

De tous les « patrons » du pays, c’est à lui qu’incombe la tâche la plus délicate, et sans doute la plus exaltante : réconcilier les Ivoiriens, profondément divisés par une décennie de crises répétitives et son dénouement postélectoral meurtrier. Une véritable catharsis. Charles Konan Banny (69 ans), président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR), n’a que deux ans pour réussir cette mission. L’ex-Premier ministre (2005-2007) sait qu’il est attendu sur le chemin de l’impartialité. Il reste convaincu qu’« aucune victoire par la force ne peut être tenue pour définitive, car le vaincu d’aujourd’hui fourbira ses armes dans l’espoir de devenir le vainqueur de demain ». Chaque camp interprète cette position de Banny comme il l’entend ; lui estime que c’est une déclaration d’indépendance de la CDVR. 

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui font la Côte d'Ivoire»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte