Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font la Côte d'Ivoire»

Voir tout le sommaire
Politique

Les 50 de la Côte d’Ivoire : Anne Désirée Ouloto, ministre de la Salubrité urbaine

Anne Désirée Ouloto, que les Abidjanais l'ont surnommé "Maman Bulldozer".

Anne Désirée Ouloto, que les Abidjanais l'ont surnommé "Maman Bulldozer". © Olivier pour J.A.

Les Abidjanais l’ont surnommée « Maman Bulldozer » ; Anne Désirée Ouloto (45 ans) préfère y voir une marque d’affection. D’autant que la ministre ivoirienne de la Salubrité urbaine n’a pas l’in­tention de s’arrêter de sitôt. Une bonne partie de la capitale économique reste à nettoyer de ses bidonvilles, sans ­compter ceux de Bouaké et de San Pedro. Si les Abidjanais sont heureux de voir leur ville retrouver de sa superbe, une frange non négligeable des habitants est plus qu’inquiète : les boutiques anarchiques étaient leur seul moyen de subsistance et, jusqu’à présent, aucune compensation ne se profile.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui font la Côte d'Ivoire»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte