Politique

Investissement : le sultan d’Oman affiche ses ambitions africaines

Centrale thermique, usine, fonds d’investisement… Le sultan d’Oman, Qabous Ibn Saïd, multiplie les projets d’investissement en Afrique.

Mis à jour le 29 novembre 2011 à 07:32

Qabous Ibn Saïd a de grandes ambitions africaines. En décembre, les banques omanaises et dubaïotes annonceront le financement d’une centrale thermique à Accra (coût : 600 millions de dollars ; capacité : 400 MW), qui sera alimentée par le gaz produit au large des côtes ghanéennes. Une usine de production d’urée devrait y être adjointe. Du 14 au 17 novembre, le sultan a par ailleurs reçu une délégation sud-africaine conduite par le président Zuma. Souhaitant mettre en place un hub fruitier régional dans le port de Sohar, il cherche des fournisseurs africains. La création d’un fonds d’investissement conjoint (500 millions de dollars) est à l’étude.