Politique

Cameroun : Pierre Moukoko Mbonjo, attaquant vedette du gouvernement

Le ministre camerounais de la Communication avait dû céder son portefeuille en 2007. Mais Pierre Moukoko Mbonjo n’était pas pour autant en perte de vitesse.

Mis à jour le 27 décembre 2011 à 17:21

Pierre Moukoko Mbonjo, ministre des Relations extérieures. © www.spm.gov.cm

Dans le nouveau gouvernement de Paul Biya, Pierre Moukoko Mbonjo occupe à présent la position prestigieuse de ministre des Relations extérieures. Même si elle est peu offensive, la politique étrangère du Cameroun n’en est pas moins placée sous le contrôle direct du président Paul Biya et constitue une fonction régalienne. S’il n’a pas le rang de ministre d’État, Mbonjo fait ainsi partie du premier cercle.

Homme de l’ombre

Pour cela, le politologue passé par Sciences-Po Paris a œuvré dans l’ombre, mais avec efficacité, s’impliquant en particulier dans la campagne présidentielle d’octobre dernier. Adjoint au secrétaire à la communication du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), il était l’un des mandataires du chef de l’État lors des débats télévisés avec les autres candidats, pour la proclamation des résultats à la Cour suprême ou encore devant Elecam (Elections Cameroon), l’instance chargée de superviser les élections.