Dossier

Cet article est issu du dossier «Bénin : Boni Yayi II ou l'éloge de la rigueur»

Voir tout le sommaire
Politique

Bénin : les poids lourds du gouvernement

| Par Jeune Afrique

En dehors de Koupaki, trois béninois ont l’oreille de Boni Yayi : Marcel de Souza, Issifou Kogui N’Douro, Jonas Aliou Gbian. Des relations privilégiées qui, pour la plupart, se sont forgées avec le temps.

Avant d’être le beau-frère du président béninois, Marcel de Souza, 58 ans, ministre de l’Analyse économique, du Développement et de la Prospective, est surtout un ami de longue date de Thomas Boni Yayi. Les deux hommes sont entrés à la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) la même année, en 1978. S’ils ont gravi les échelons chacun de son côté, Boni Yayi à la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et Marcel de Souza à la BCEAO, dont il fut le directeur pour le Bénin, le premier n’a pas hésité à faire appel au second lors de son élection à la tête du pays en 2006. Porte-parole du candidat Boni Yayi pendant la dernière campagne présidentielle, Marcel de Souza a hérité du très stratégique ministère dirigé par Pascal Koupaki lors du premier quinquennat.

Issifou Kogui N’Douro, 62 ans, ministre d’État chargé de la Défense nationale depuis 2007, est lui aussi un ami de plus de quinze ans. Géographe de formation et ancien directeur adjoint aux finances de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), il partage avec le chef de l’État aussi bien sa vision de la politique que sa foi évangélique. Fin observateur de la vie politique béninoise, « intuitif et doté d’une grande capacité d’anticipation », selon un collaborateur, Issifou Kogui N’Douro arrondit les angles, tempère le président ou tranche lorsque des conflits divisent ses collaborateurs les plus proches.

Cercle restreint

Enfin, dernier arrivé dans le cercle restreint du chef de l’État : Jonas Aliou Gbian, 46 ans, ex-fondé de pouvoir à l’antenne béninoise de la BCEAO et conseiller spécial à l’économie lors du premier quinquennat, de 2006 à 2011. Natif de la petite commune d’Ina, dans le Borgou (Centre), il a suffisamment impressionné le chef de l’État pour que celui-ci lui confie le tout nouveau superministère de l’Énergie, des Recherches pétrolières et minières, de l’Eau et du Développement des énergies renouvelables. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte