Politique

Qui après Diouf ?


| Par Jeune Afrique

Qui succédera à Abdou Diouf en 2010 ? En privé, le secrétaire général de l’OIF affirme qu’il ne veut pas briguer un troisième mandat. « Huit ans, c’est long, et en plus, ce sont des années qui comptent double », confie-t-il. Selon la logique géographique, le successeur devrait venir d’un autre continent. « Mais ce qui compte aussi, c’est que le futur secrétaire général soit une locomotive. » Juste avant l’ouverture du sommet, Abdou Diouf et Omar Bongo Ondimba ont eu un long tête-à-tête. En 2002, à Beyrouth, le chef de l’État gabonais avait très mal vécu le choix d’Abdou Diouf contre le candidat de l’Afrique centrale, le Congolais Henri Lopes.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte