Musique

Alpha Blondy

| Par Jeune Afrique

55 ans, Musicien

La star ivoirienne du reggae ne se contente plus de parler politique, elle en fait. Aligné derrière le président Gbagbo, Alpha Blondy a choisi son camp et assume. Comme son frère ennemi, Tiken Jah, il sait aussi user de sa notoriété pour rappeler la classe politique ivoirienne à ses responsabilités. Mystique et rasta, Seydou Koné, de son vrai nom, reste le chantre du reggae made in Africa et le digne fils de Bob Marley, dont il revendique l’héritage musical. Jah Victory, son dernier album et le dix-neuvième de sa carrière, sorti en 2007, vingt-cinq ans après Jah Glory, a d’ailleurs été produit en association avec Tyrone Downie, ancien musicien de Marley, et enregistré au mythique studio Tuff Gong, à Kingston, en Jamaïque.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte