Société

L’OUVERTURE internationale, un atout à cultiver

Par - J.C.
Mis à jour le 17 novembre 2008 à 09:13

Mondialisation oblige, les entreprises ont un faible pour les cadres qui peuvent évoluer dans un environnement international. Autant s’y préparer le plus tôt possible. L’apprentissage de l’anglais, la langue des affaires, est bien sûr une priorité. Séjourner dans d’autres pays que le sien, même francophones, permet d’aiguiser sa capacité d’adaptation. Des qualités souvent mises à contribution dans le monde professionnel. De plus en plus de formations favorisent l’ouverture de leurs étudiants à l’international en passant des accords avec des partenaires étrangers. Ces écoles constituent une voie royale pour ceux qui rêvent d’expatriation. Après quelques années d’expérience professionnelle, quitter son pays peut aussi permettre de passer un cap dans sa carrière. Mais pour beaucoup, il faudra alors composer avec davantage de contraintes familiales.