Politique

États généraux contre 
la corruption


Par
Mis à jour le 17 novembre 2008 à 14:13

Annoncés dans le Programme du développement économique et social (PDES) du président Amadou Toumani Touré dès mars 2007, les États généraux de lutte contre la corruption vont se tenir à Bamako du 25 au 28 novembre 2008, sous la baguette de l’ancien Premier ministre Modibo Keïta. Près de 300 personnes – 120 délégués de l’administration et de la société civile provenant de tout le pays ainsi que des experts et des représentants des partis politiques, des bailleurs de fonds et du secteur privé – vont ainsi se réunir pour débattre de la corruption dans divers domaines : l’éducation, les systèmes judiciaire et politique, l’administration et la gestion des fonds publics… À l’issue des travaux, un organisme de suivi et d’évaluation sera institué pour aider le gouvernement à mettre en œuvre les recommandations formulées.