Société

5 % du PIB évaporés

Par
Mis à jour le 18 novembre 2008 à 15:07

Selon des sources proches du dossier, les détournements et malversations en tout genre qu’a connus le café-cacao ivoirien depuis sa libéralisation, en 2000, auraient coûté 600 milliards de F CFA (915 millions d’euros) à l’État ivoirien, soit 5 % du produit intérieur brut du pays. Les « barons du cacao » nommés en août 2000 ont été emprisonnés le 14 juin dernier.