Société

La main dans le sac

Par - Leïla SlimanI
Mis à jour le 19 novembre 2008 à 08:51

« J’espère pouvoir m’engager dans l’humanitaire », avait murmuré Carla Bruni-Sarkozy en février. Le 6 novembre, l’ancien top-modèle est passé à l’acte en distribuant non des sacs de riz mais des… sacs à main. La première dame de France lance en effet Township, un petit sac en toile de jute aux couleurs sud-africaines du plus bel effet. Un exemplaire lui en avait été offert par les couturières d’une coopérative du bidonville de Khayelitsha, près du Cap, lors de son premier voyage officiel en compagnie de son président de mari. Carla en a fait fabriquer 241 répliques, mises en vente en exclusivité dans la très chic boutique Colette, rue Saint-Honoré, à Paris, au prix de 100 euros. Les bénéfices permettront à l’ONG Township Patterns d’ouvrir une nouvelle coopérative en Afrique du Sud et de créer une dizaine d’emplois durables. Créée par une Française en 1998, cette ONG exporte des produits sud-africains fabriqués à partir de matériaux de récupération. Le « Carla Bag », comme on le surnomme déjà, devrait permettre aux riches clientes de Colette de céder aux délices de la mode en toute bonne conscience. À quand un modèle baptisé « Favela » ou « Bidonville » ? « Banlieue difficile » ne serait pas mal non plus…